Un pôle industriel majeur

Un pôle industriel majeur

Au cœur du Val de Durance, entre Sisteron et Manosque, Provence Alpes Agglomération dispose d’un des pôles industriels majeurs du département. Répartie sur plusieurs zones d’activités à Peyruis et Château-Arnoux Saint-Auban, l’industrie du territoire s’inspire du passé pour s’écrire au futur.

La plate forme industrielle de Saint-Auban : 100 ans d’histoire et de chimie

Les dates clés

1916 : suite aux travaux débutés en septembre 1915, démarrage de l’usine pour produire du chlore à la demande de la défense nationale et construction de la cité ouvrière de Saint-Auban, nouveau modèle de mixité sociale et économique.

La cité ouvrière

Incroyable mélange de nationalités, dotée de tous les services du paternalisme industriel triomphant, la cité ouvrière de Saint-Auban fut durant de longues années un modèle en la matière. Cette exemplarité en fait un modèle du patrimoine industriel du XXème siècle. La cité a connu jusqu’à 27 nationalités différentes, allemands, grecs, indochinois, kabyles, espagnols, russes, italiens…

Deux populations vivaient côte à côte sur un même territoire : la cité ouvrière de Saint-Auban et le village de Château-Arnoux. Deux populations aux aspirations et traditions divergentes qui participaient à une mixité économique et sociale et dont le rapprochement fut acté par le changement de nom de Château-Arnoux en Château-Arnoux-Saint-Auban durant les années 80.

Le site industriel

L’usine quant à elle, a connu durant un siècle de nombreuses activités et reconversions sous le nom de différentes sociétés.

D’abord Compagnie des Produits Chimiques d’ALAIS et de la CAMARGUE, elle développera en plus du chlore, la production d’alumine, de produits chlorés organiques (PCO), d’ammoniac, puis le trichloréthane (T111) jusqu’au 1er atelier pilote de Chlorure de Vinyle et de PVC en 1941. Elle deviendra successivement Péchiney (1950), Péchiney Saint-Gobain (1962), Rhône-Poulenc (1975), Atochem (1983), Elf Atochem (1992), Atofina (2000), puis Arkema en 2004 qui recentrera l’activité sur le T111 et démarrera une nouvelle électrolyse à membrane.

En 2012, Arkema cède le pôle vinylique à KEM ONE.

2016 : le site fête ses 100 ans, 100 ans de défis industriels et d’aventures humaines partagés.

Arkema Saint-Auban

Le site Arkema est un producteur important de solvants chlorés de spécialités en Europe ; le trichloréthane (T111) est produit à partir de chlore fourni par une « électrolyse sur procédé membrane » et de Chlorure de Vinyle Monomère (CVM).

Le T111 est ensuite envoyé sur le site de Pierre-Bénite et utilisé dans la fabrication de gaz fluorés, qu’Arkema commercialise sous la marque Forane® (fluides frigorigènes, agents d’expansion…), et des polymères fluorés commercialisés sous la marque Kynar®.

On retrouve des déclinaisons du T111 dans les produits d’avenir comme les batteries, les panneaux photovoltaïques et les membranes de filtration de l’eau.

L’atelier VRC de l’usine traite des effluents chlorés par incinération. D’une capacité de 25 000 tonnes par an, cet atelier permet le recyclage et la valorisation de produits chlorés sous forme d’acide chlorhydrique et de vapeur. Ce produit est ensuite vendu comme intermédiaire chimique pour la pharmacie ou la chimie fine.

L’usine possède une station biologique de traitement des matières organiques qui filtre les effluents domestiques de la commune, ainsi qu’une station physico-chimique qui élimine les matières en suspension et une station de traitement des métaux lourds.

Arkema Saint-Auban, c’est :

  • 228 salariés à fin 2015
  • Plus de 3 millions d’Euros d’investissements par an
  • L’accent sur la qualité, la sécurité et l’environnement avec un site certifié ISO 9001 – ISO 14001 – ISO 50001 – OHSAS 18001
  • L’opérateur de la plateforme au service des installations de KEM ONE et de TOTAL

En savoir +

KEM ONE Saint-Auban

Le site est spécialisé dans la fabrication de PVC pâtes, à partir du Chlorure de Vinyle Monomère (CVM), qu’il produit selon un procédé de polymérisation en micro-suspension, sous la marque Lacovyl®.

Sur le site, le Laboratoire d’Applications Plastiques (LAP) contrôle la qualité de fabrication des résines PVC. Il assiste les unités de production de PVC pâtes d’Hernani et Saint-Auban, assure l’assistance technique à ses clients, le développement de nouveaux grades et l’évaluation des nouveaux additifs. Doté d’outils industriels, il met à disposition de ses clients ses équipements pour la réalisation d’essais.

Le LAP conçoit des produits sur mesure et développe des solutions innovantes pour répondre aux besoins nouveaux du marché.

Les applications des PVC pâtes sont multiples et se retrouvent au cœur de notre quotidien : revêtements de sols et muraux, cuirs synthétiques, mastic pour l’automobile et le bâtiment, gants, bâches, jouets, etc…

 KEM ONE Saint-Auban, c’est :

  • 62 salariés à fin 2015
  • Production de 70 000 tonnes de PVC par an
  • L’accent sur la qualité, la sécurité et l’environnement ISO 9001 – ISO 14001 –  OHSAS 18001
  • La proximité client

Provence alpes Agglomération : une opportunité pour l’industrie du futur

Sur les communes de Peyruis et Château-Arnoux Saint-Auban, Provence alpes Agglomération dispose de la plus grande réserve foncière du département dédiée à l’industrie :

  • 50 hectares disponibles à partir de 23 € HT/m²
  • 11 ha disponibles dans un périmètre SEVESO II seuil Haut
  • 1 zone dédiée à l’industrie cosmétique et agroalimentaire : Espace Saint-Pierre à Peyruis
2018-11-06T17:12:19+00:00
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com